jean-marc savary éditeur

LM076 : APOCALYPSE, PAS NOW !

20,00 EUR
Ajouter au Panier
LM076 : APOCALYPSE, PAS NOW !

Recueillir un article de Marc Lequin est toujours un événement pour notre revue. Outre la culture du personnage, on y découvre toujours un regard intelligent, fin, argumenté d’une analyse à nulle autre comparable. Après la folle zozoterie de 2012, fallait-il ignorer la signification du principe même d’Apocalypse[1] ? Tel est le dossier développé qui nous propulse dans l’Esprit même de la Philosophie Hermétique. A déguster, ligne après ligne, avant de méditer…


Guy Tarade nous ouvre les portes de la Cathédrale de Chartre et nous divulgue les arcanes du druidisme qu’elle recèle en secret.  

Myriam Philibert, quant à elle, apporte son ultime pierre à l’édifice alchimique de Cimiez. Là encore, comment ne pas être séduit par la justesse de l’observation des fresques par notre fée Myriam ?

Paul Mirabile, avec son originalité coutumière, nous dépeint un personnage oublié –à tort- : Pasquale Maria Benza. Il est important de découvrir des phares méconnus, loin des sentiers battus, pour mieux connaître la richesse du monde éclairé de symboles.

Enfin, Gérald Scozzari clôture l’épopée de Narayana qui, rappelons le, s’est étendue sur quatre numéros !

Quoi ajouter de plus ? Si ce n’est remercier ces veilleurs charitables qui alimentent notre bimestriel d’une éternelle Sagesse.
 


 

 

[1]Et j’invite ceux qui ne l’ont pas encore lu, à se plonger dans le remarquable livre de Bertrand Acquin, « L’Eglise de Pierre, une perversion de l’Esprit… ? » pour compléter la réflexion sur ce thème.



EXTRAIT :

Il faut se rendre à l’évidence : ce n’était pas encore pour ce coup-ci… Pas plus le 21/12/12 qu’à la fin du dernier millénaire, que le 12/12/12,  ou autres 06/06/06 et 09/09/09, le Divin Courroux ne s’est répandu sur Terre pour dévaster d’un Grand Souffle l’ensemble des égarements humains… Les Dieux auraient-ils renoncé devant l’ampleur de la tâche, la connerie humaine étant en définitive de nature à pouvoir se montrer l’égale de Dieu dans ce qu’elle a d’infini, dont elle prouve par conséquent l’existence par cette seule propriété ?    

Le bon côté des choses, c’est que nous en avons fini pour un certain temps avec les prophètes qui semblent n’avoir pour Texte Sacré de référence que le calendrier des postes, puisque, à moins de changer notre division du temps dans l’année qui vient, on ne devrait pas connaître de 13/13/13, ce qui pourtant aurait eu de la gueule pour  annoncer1000 ans de malheurs… Parce que désormais, histoire d’envoyer nos dépouilleurs d’horoscopes  en chômage longue durée,pour le prochain 01/01/01, il faudra attendre le millénaire suivant… D’ici là, on n’aura certainement pas eu besoin des Dieux pour faire sauter la banque. Faites les comptes : à 5°C de réchauffement climatique par siècle, plus quelques Tchernobyl ou Fukushima,puisque chez l’Humain on ne change pas une équipe qui perd, et il ne sera même plus nécessaire de descendre aux  Enfers pour griller, puisque ce sont les Enfers qui vont descendre…   

Alors,une fois éliminés les millénaristes, sur-vivalistes, extra terrestres (oui, je sais, le mot n’existe pas, c’était juste pour la rime…), qui au Bugarach, qui au Yucatan, ou en d’autres « lieux protégés et sacrés» tellement nombreux si l’on se réfère à leur inventaire qu’on se demande encore comment les pollutions et les radiations, l’Ebola et l’Hezbollah, les économistes broyeurs de peuples derrière lesquels forces de l’ordre ou chars viendront passer la seconde couche au cas où ces peuples auraient l’outrecuidance de trouver la pauvreté et l’infamie insupportables, j’en passe et pas des meilleurs, comment donc tous ceux-là ont pu encore trouver une place pour se garer et améliorer notre quotidien,  que reste-t-il ?